Entrevue #1

Dernière mise à jour : 20 août 2020

Ma plus ancienne et plus fervente lectrice connaît bien mon style d'écriture. Elle connaît bien mon imagination fertile aussi, ainsi que le fil de mes pensées. Ma cousine Mélanie n'avait que 7 ans qu'elle entendait déjà mes histoires fictives... Dans cette entrevue, elle a élaboré des questions afin d'en savoir plus sur mes motivations, mes habitudes, ma façon de faire, et elle en a effectivement appris encore à mon sujet!



De quelle idée partent tes histoires?

L’inspiration peut venir de différents endroits. Parfois, je me base sur un fait vécu pour construire une histoire autour de celui-ci. Parfois, l’idée vient d’un rêve que j’ai fait, d’autres fois, une parole de chanson va m’inspirer toute une situation que vivra un de mes personnages et le contexte ne sera pas le même que la chanson en question. L’idée de la scène de départ du premier tome d’Itinéraire alternatif m’est venue en voyant le clip musical de la chanson « Wings » de Birdy. (J’en parle d’ailleurs dans le récit.) Et un passage bouleversant du nouveau roman que je suis en train d’écrire a été inspiré par des paroles de la chanson « Repeat until death » de Novo Amor que j’ai interprété à ma manière en voyant des images défiler dans mon esprit. Je vais toujours aborder des sujets qui me fascinent, des intérêts "du moment" qui se transforment en quête pour toujours en apprendre plus! Mais la plupart du temps, les idées vont surgir soudainement dans ma tête débordante d’imagination!




Sens-tu le besoin de passer un message précis ou ce sont certains éléments de l’histoire qui s’imposent à ton esprit?

Chaque fois, il y a plusieurs beaux messages véhiculés dans mes histoires et même si j’y réfléchis la plupart du temps avant de démarrer le roman, souvent, c’est en cours d’écriture que l’histoire prend une tournure que je n’avais pas envisagée, car je me laisse toujours guider par le récit qui prend forme sous mes doigts.

Il y a souvent des références musicales dans tes récits. Est-ce parce que tu écoutes de la musique en écrivant?

J’écoute de la musique instrumentale en écrivant. Le piano, le violon et le violoncelle ont des sons qui me transportent et m’inspirent. Les paroles de chansons me déconcentrent pendant que j’écris, alors j’évite. Mais ces références musicales que l’on retrouve dans plusieurs de mes histoires viennent du fait que ma vie est elle-même un jukebox! Elle vient avec une bande sonore! Hahaha! Des chansons précises sont associées à des souvenirs. Comme la musique fait partie de ma vie, j’aime inclure des chansons dans mes histoires à des moments marquants.


Quels sont les personnages qui t’énervent le plus?

Ceux qui font volontairement du mal aux autres.

Quand tu arrêtes d’écrire, le soir, est-ce qu’il t’arrive de rechanger toute l’histoire dans ta tête?

Il m’arrive fréquemment de tout éteindre pour aller me coucher et, une fois au lit, plein d’autres scénarios et de dialogues fusent dans ma tête et m’empêchent de m’endormir... Il m’est arrivé qu’un rêve me fasse changer l’histoire, car l’idée était meilleure que l’originale!

Arrives-tu à imaginer tous les lieux ou t’inspires-tu de décors qui te sont familiers?

J’ai parfois décrit des endroits qui existent et à ce moment-là, je les nomme, mais normalement, j’invente des lieux qui sortent complètement de mon imagination.

Connais-tu à l’avance la fin de ton histoire?

C’est drôle à dire, mais non, pas toujours! J’ai une idée générale du déroulement de l’histoire, mais comme elle peut changer en cours de route, guidée par les événements qui surgissent d’eux-mêmes, la fin à laquelle je pensais s’en trouve transformée et les « messages » dont on parlait plus tôt prennent place de leur propre chef.


Si tu pouvais entrer en contact avec un de tes personnages, qui aimerais-tu rencontrer et pourquoi?

Dans Itinéraire alternatif, j’aimerais rencontrer l’enquêteur Médrick Blouin pour en apprendre un peu plus sur son histoire personnelle et sur les raisons qui le poussent à s’intéresser autant à ce que traversent les familles Bergeron-Bisier et Carmichael.

Dans une autre série que j’ai écrite antérieurement, j’aimerais rencontrer le personnage nommé Simon parce qu’il est inspirant dans sa manière de traverser les épreuves, malgré toutes ses erreurs et ses faiblesses. Et peut-être son frère David aussi, pour les mêmes raisons! Ils sont attachants parce qu’ils ne sont pas parfaits, mais qu’ils ont un coeur bon.

As-tu des regrets par rapport à ce qui est arrivé à un de tes personnages?

Chaque destin a sa raison d’être, mais il m’arrive de pleurer en écrivant, car j’imagine comment je me sentirais si j’étais dans leur situation!

Comment fais-tu pour ne pas être complètement embrouillée à travers toutes les dates et les différents éléments qui jalonnent ton récit?

Pour les dates, il faut absolument que je m’écrive des petites notes sur des bouts de papier. Je trouve plus facile d'écrire des notes manuscrites que de les rédiger dans un autre fichier Word. Je m’y réfère au besoin en les plaçant devant moi quand j’écris. J’écris aussi des notes lorsque je fais des recherches sur Internet sur des sujets que j’aborde afin de ne rien oublier et pour avoir les termes justes. Mais pour le déroulement de l’histoire, je n’écris pas de plan. Tout coule tout seul!


Dans quelles circonstances es-tu le plus inspirée pour écrire?

Il faut que ma tête soit vidée de toute contrariété personnelle afin d’avoir l’esprit clair. Je ne dois pas être fatiguée non plus. Je dois avoir déjà une idée de ce que je veux écrire là où j’en suis dans l’histoire si je veux que les mots s’écrivent d’eux-mêmes. Si l’inspiration n’y est pas, je ne m’assois tout simplement pas devant mon écran et j’attends le moment propice. J’ai besoin d’être sereine et que les lieux soient calmes, alors j’aime écrire quand je suis seule dans la pièce, pour plus de concentration. Quand je suis prête, voire fébrile, je me prépare un breuvage, je place un casque d’écoute sur mes oreilles et je mets de la musique avant de plonger dans mon récit sans distractions extérieures.


Vous avez aimé en découvrir plus sur le genre d'auteure que je suis? D'autres petites entrevues amusantes suivront! ;)

26 vues0 commentaire